Menu

Service client : Clément et Alexandre au 05 63 51 18 26

mail

Schéma d'un violon

Débutant, amateur, ou simplement passionné par le violon, connaissez-vous bien votre instrument préféré ? Savez-vous à quelles parties correspondent les termes spécifiques qu'emploient les professeurs, les luthiers et les virtuoses ? Nous vous invitons à un voyage au cœur de cet instrument qui exerce sa fascination depuis plusieurs siècles avec une page issue de notre série de sujets rédigés par nos soins.

 

jeu violon

 

L'anatomie générale du violon

Le violon est constitué de 70 à 85 pièces, collées ou emboîtées, qui forment trois parties principales: la tête, le manche et le corps.

A l'extrémité supérieure du manche se trouve la tête qui comprend la volute et le cheviller. Alors que la volute a une fonction esthétique, le cheviller soutient les chevilles latérales qui permettent de modifier la tension des cordes. La volute se présente le plus souvent sous forme d'une spirale qui s'enroule, mais les luthiers peuvent la sculpter sous d'autres formes : tête d'oiseau, de personnage ou autre.

Juste après la tête, le manche se poursuit par un sillet qui, avec ses quatre encoches, stabilise les cordes. Collée au manche, la touche, le plus souvent en ébène, se prolonge du sillet jusqu'à un peu plus du tiers de la table d'harmonie. C'est en appuyant les cordes sur la touche que les doigts du violoniste forment les notes. La vibration imprimée par l'archet produit le son que l'on entend grâce à la caisse de résonance formée par le corps du violon.

Ce dernier se compose d'une partie inférieure, le fond, et d'une partie supérieure nommée table d'harmonie. La courbure de leur forme est légèrement accentuée sur la table d'harmonie. Six éclisses ondulées et collées séparent ces deux parties et donnent son épaisseur à l'instrument. La table d'harmonie est percée de deux ouïes placées en miroir qui évoquent des "f" calligraphiés et par où sortent les sons de l'instrument. Par l'une d'elles on peut apercevoir l'âme du violon, petit cylindre de bois qui transmet les vibrations des cordes dans toute la caisse de résonance. C'est un des éléments essentiels pour la qualité du son. Un autre élément est la barre d'harmonie également située à l'intérieur de l'instrument et que l'on ne peut plus voir lorsque le violon est monté. Autour du corps, trois fines lamelles de bois, les filets, suivent les courbes du violon. Ils consolident la structure de l'instrument.

À ces éléments, solidaires entre eux, viennent s'en ajouter d'autres qui influent sur le jeu et qui peuvent être remplacés ou modifiés.

 

Des organes modulables

Situé à peu près au centre de la table d'harmonie, le chevalet est une pièce en érable non verni, placée perpendiculairement à la table. Ses encoches permettent de séparer, maintenir et tendre les cordes. Il a une fonction essentielle car c'est par lui que la vibration des cordes se transmet.

Face à la touche et surélevé par rapport à la table d'harmonie, le cordier, ou tire-corde, maintient les cordes. Il peut être en bois ou en matériau synthétique. Un attache-cordier le fixe au bouton par l'intermédiaire d'un second sillet.

Enfin, la mentonnière sert à soutenir le menton du violoniste et à protéger le vernis de la transpiration. Elle est le plus souvent assortie au bois des chevilles et du cordier.

Ci dessous, un schéma récapitulatif de tout ce que nous venons de voir :

 

schéma violon

 

Vous pouvez également lire :

 
  En cours de chargement...