Menu

Service client : Clément et Alexandre au 05 63 51 18 26

mail

Livraison offerte à partir de 75€ d'achat et sur toutes les cordes

Sourdines

Toutes les sourdines pour violon en divers matériaux comme l'ébène, le palissandre, le caoutchouc ou le métal. Ces sourdines réduisent de 30 à 80 % l’émission sonore de l'instrument.

Dans l'ordre croissant de diminution du son, vous trouverez :

  • Les sourdines tourtes, qui diminuent légèrement le son, utilisées en orchestre
  • La sourdine Roth Sihon, dont l'atténuation du son peut être réglée suivant le positionnement de celle-ci
  • Les sourdines peignes en bois, qui atténuent environ 40 à 50% du son
  • Les sourdines peigne en caoutchouc, qui atténuent 50% du son
  • Les sourdines en plomb, bronze ou la sourdine Otto qui atténuent jusqu'à 80% du son

Par ordre croissant
Par ordre croissant

Placée sur le chevalet, la sourdine permet de réduire la transmission des vibrations des cordes, et ainsi d’étouffer ou d’atténuer les sons. La sourdine est l’accessoire idéal pour pouvoir pratiquer paisiblement son instrument sans déranger son entourage.

La boutique sourdine violon propose toute une gamme de sourdines adaptées aux différentes pratiques du violon : sourdine d’orchestre pour atténuer les sons au sein d’une formation, ou sourdines d’appartement pour étouffer les sons afin de rendre le violon le plus silencieux possible afin de répéter ses morceaux préférés à toute heure. Adaptées aux besoins du musicien, les sourdines proposées par Violon.com peuvent être de forme peigne ou rondes, en bois (ébène ou palissandre), métal (plomb ou bronze) ou caoutchouc. Variées dans leurs formes, leurs matériaux ou leurs coloris, toutes les sourdines violons de Violon.com sont de qualité et sauront se rendre indispensables.


sourdine violon

Comment choisir une sourdine pour mon violon ?


Son usage premier est indiqué dans son nom : une sourdine permet d’atténuer le son qui provient d’un instrument de musique. Nombre d’entre eux disposent de ce type d’accessoire. On en trouve notamment chez les cuivres, comme les trompettes ou les saxophones. Les violons ne sont pas en reste puisqu’ils ont à leur disposition un panel riche et varié d'outils.

Il existe en effet de multiples variétés de sourdines pour violon, et chacune d’entre elles dispose de qualités bien spécifiques. Le matériau dont est fait l’accessoire aura une importance notable dans la production sonore de l’instrument.

Même s’il s’agit d’un simple ustensile de petite taille, il n’est pas toujours aisé de faire le bon choix lors d’un achat. Cet article reprend les points essentiels à observer au moment de l’acquisition d'une sourdine.


L’utilité des sourdines


Ces accessoires instrumentaux peuvent être utiles de bien des manières différentes. Selon leur forme et leur matériau de confection, l’effet produit par la sourdine sera remarquablement différent. Ainsi, bien plus qu’un simple atténuateur de volume sonore, cet outil est un véritable modulateur sonore. Il ajoute ou supprime des textures qui ne seraient pas accessibles sans son usage.

Équipé d’une sourdine, le son du violon apparaît plus doux et feutré. Celui-ci est effectivement atténué, par rapport à son volume normal. Il est donc particulièrement recommandé d’avoir recours à une sourdine lors de la pratique du violon dans un appartement par exemple, où la musique pourrait ne pas être au goût de l’ensemble du voisinage.

Mais la sourdine est aussi très utilisée au sein des orchestres symphoniques. Elle peut transformer une texture sonore chaude et puissante, en une simple phrase sonore tamisée, cachée, qui aura tendance à modifier l’émotion du public. C’est également un moyen très efficace de mettre en lumière un soliste, en proposant une nappe musicale plus douce.


Les différents types de sourdines


Il en existe de multiples variétés, qui sont toutes extrêmement variables de par leur forme, leur composition ou leur utilité. On trouve notamment :

Le choix est vaste, et il est conseillé d’analyser précisément ses besoins avant de finaliser un achat. Chaque sourdine n’ayant pas le même effet sur le son, il serait dommage de ne pas être pleinement satisfait de son acquisition. Toutefois, une sourdine est toujours pratique et utile à tout violoniste.


Description des différentes sourdines


Les sourdines en caoutchouc de la marque Tourte sont très réputées dans l’univers du violon d’orchestre. Il en existe de deux formes différentes, une petite ronde et une autre, un peu plus grande et ciselée. On les positionne directement sur le chevalet, qu’elles empêchent de vibrer trop fortement. C’est cette rétention de vibration qui viendra atténuer légèrement le son du violon.

Les sourdines en bois à 3 dents, ou 3 branches, se posent également sur le chevalet. Elles atténuent un peu plus le son que les sourdines Tourte, et modifient très légèrement la texture sonore produite.

La sourdine en caoutchouc a une forme de peigne à 5 branches. Elle se place sur le chevalet du violon et diminue plus fortement le volume sonore de l’instrument. Idéale pour la pratique en appartement, ce type de sourdine altère néanmoins la texture de la musique. Les vibrations du chevalet étant amoindries, la texture perd en chaleur et en douceur.

Les sourdines métalliques sont faites de plomb. Il en existe aussi en plomb recouvertes de caoutchouc, ce qui permet de moins abîmer le bois du chevalet à force d’utilisation. C’est ce type de sourdine qu’il faut utiliser pour un entraînement quotidien dans un immeuble mal insonorisé. Similaire à la sourdine peigne en caoutchouc, la qualité du son est altérée. Avec l’utilisation d’une sourdine en métal, on privilégiera donc la réduction sonore à la qualité de la texture musicale.


En savoir plus


 
  En cours de chargement...