Menu

Service client : Clément et Alexandre au 05 63 51 18 26

mail

Black Friday -10% sur tout le site Violon.com

Les principales techniques de jeu au violon


Indispensable dans les orchestres de musique classique, très présent dans les chansons populaires à travers le monde mais également bien représenté dans les morceaux modernes, le violon est un instrument à cordes très apprécié des mélomanes. Au-delà de ses sonorités à la fois mélancoliques et entraînantes, c’est la beauté de l’objet qui fascine. Minutieusement assemblé par le luthier, il comporte de nombreuses facettes qui offrent à ses adeptes une large palette de techniques plus passionnantes les unes que les autres et que nous allons vous dévoiler à travers ce guide. Nécessitant un travail de longue haleine tout comme un amour inconditionnel pour les belles notes, ses différents styles de jeu permettent à l’artiste de faire ressortir toute la puissance de ce bijou musical.


techniques de jeu au violon

Comment bien tenir son violon


Avant d’aborder les principaux mouvements qu’il est possible de réaliser avec un violon, parlons tout d’abord de la meilleure manière de le positionner sur soi afin de faire corps avec lui et de se sentir à l’aise. La plupart des violonistes adoptent la posture suivante, qu’ils soient droitiers ou gauchers :

  • L’instrument est placé sur la clavicule gauche et est orienté vers l’extérieur afin de pouvoir poser son menton sur la mentonnière.
  • La main gauche est chargée d’exercer une pression sur les cordes pour créer les notes. C’est en variant la façon de les manipuler ainsi que la position des doigts sur celles-ci que l’on peut progresser librement dans les gammes.
  • La main droite maintient l’archet. Soutenu par le pouce, appuyé par l’index et stabilisé par les autres doigts, c’est lui qui fait vibrer les cordes pour faire évoluer le rythme et l’intensité du morceau.

Pour davantage de confort, l’artiste peut se munir d’une épaulière ou coussin.


Les techniques de jeu main gauche


La main gauche est extrêmement libre et peut se mouvoir à sa guise au milieu des touches. La difficulté pour apprivoiser son violon est alors de réussir à contrôler cette main et à utiliser simultanément ses doigts à différents endroits du manche. C’est grâce à cette dextérité que l’on parvient à réaliser une grande variété de notes sur seulement quatre cordes.

  • Le jeu de base : les doigts appuient les cordes sur les touches pour faire ressortir les notes.
  • Le démanché : la main gauche se déplace sur le manche pour jouer plusieurs notes avec une seule corde.
  • Les doubles cordes : des notes différentes sont jouées en même temps sur deux cordes distinctes.
  • Les harmoniques : un second doigt est posé sur la corde pour bloquer une partie de la vibration.
  • Le vibrato : le poignet fait bouger le doigt d’avant en arrière sur la corde afin de la faire vibrer à plus ou moins haute intensité.
  • Le pizz : action de pincer une corde avec un doigt.
  • Le glissando : le doigt glisse sur la corde tout en appuyant légèrement dessus.

Les techniques de jeu main droite


À la manière du guitariste avec son médiator ou du batteur avec ses baguettes, le violoniste fait danser son archet sur les cordes de son instrument pour le faire réagir. C’est cet outil indispensable tenu dans la main droite de l’artiste qui assure la cadence.

  • Le jeu de base : l’archet glisse sur les cordes de la pointe au talon et inversement sans s’arrêter afin que le jeu reste lié (legato).
  • Le martelé : c’est l’inverse du premier mouvement. L’archet fait des pauses ce qui permet de bien détacher les notes qui sont jouées en saccadé (staccato).
  • Les sauts : l’archet rebondit sur les cordes grâce à différents mouvements du poignet. On appelle ses sautillements les ricochets, les saltato ou les spiccato.
  • Les pincements : le violoniste abandonne son archet et pince les cordes à la main droite (pizzicato).
  • Le col legno : c’est le bois de l’archet et non plus les crins qui est utilisé pour frotter les cordes.
  • Le porté : une variation de pression sur les cordes entre les notes (portato).
  • Le trémolo : l’archet répète une note de manière accélérée.
  • Le bariolage : l’archet passe entre les cordes en accéléré également.
  • Les doubles cordes : l’archet joue deux cordes en même temps pour former un accord.

Le choix de l'archet est tout aussi important que le violon lui-même. En bois du Brésil, en Pernambouc ou en carbone, notre boutique présente de nombreux modèles qui vous permettront d'exceller dans les différentes techniques. Nous vous proposons un zoom sur la marque Ary France :



En savoir plus


 
  En cours de chargement...